Une entreprise certifiée CTB-A+ contribue à préserver le Prieuré de La Charité sur Loire

19 octobre 2014

monument historique et patrimoine mondial de l’Unesco
Située aux confins de la Bourgogne et de la Région Centre, La Charité sur Loire renferme l’un des plus beaux ensembles de l’art roman. Fondé au XIème Siècle, le Prieuré Clunisien de La Charité sur Loire et son église inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, étape majeure sur les chemins de Compostelle, bénéficient depuis 2001 d’une restauration exemplaire.

Ville d’Art et d’Histoire, La Charité sur Loire préserve son patrimoine

Après plus de dix années de travaux entrepris dans le cadre de la création du centre culturel de Rencontre du Prieuré de la Charité, Cité du Mot, la ville poursuit la rénovation de l’ancien Prieuré de l’ordre de Cluny.

Menée par la ville sous la responsabilité de son directeur du patrimoine et de l’architecte en chef des monuments historiques, la rénovation consiste aujourd’hui à réparer la toiture de l’aile Est de l’ancien Prieuré.

Pour préserver les bois de la charpente de toute attaque d’insectes xylophages, le charpentier retenu pour cette opération a fait appel à l’expertise d’une entreprise certifiée CTB-A+.

Une protection dans les règles de l’art

Matériau très résistant, le bois peut néanmoins connaître des agressions notamment lorsqu’il est soumis à un risque d’humidité ponctuelle comme cela peut être le cas des charpentes et éléments de toiture. Au Prieuré de la Charité sur Loire, il était essentiel de protéger la charpente existante sur laquelle de légères traces de vrillettes* avaient été décelées. Cette mission a été confiée à l’entreprise certifiée CTB-A+ qui, outre son expertise, bénéficie d’un savoir-faire reconnu dans la préservation du patrimoine historique.

Selon le CCTP fourni, aucune phase de sondage ni de décapage ne devait être effectuée pour ne pas altérer l’aspect esthétique de la charpente. L’entreprise certifiée CTB-A+ a donc procédé à un traitement contre les insectes xylophages comprenant :

  • une phase de dépoussiérage afin d’éliminer sciures et poussières et faciliter la pénétration du produit biocide vers les zones à protéger,
  • l’injection sous pression d’un gel biocide autopénétrant tous les 30 cm pour tous les bois dont le ½ périmètre est supérieur à 400 mm et au niveau des ancrages et bois en contact avec les maçonneries,
  • l’application sur toutes les faces du bois du produit biocide afin de prévenir tout risque de ponte.

Grâce à ces trois opérations principales, le traitement bénéficie d’une garantie de 10 ans.

A l’issue de deux ans de travaux pour la restauration de la charpente, dont deux semaines dédiées au traitement des bois, l’aile Est du Prieuré de la Charité sur Loire est bientôt prête à accueillir la nouvelle bibliothèque, l’auditorium, la maison du mot ainsi que de futures expositions organisées dans le cadre des rencontres culturelles.

*De la famille des insectes à larves xylophages, la vrillette comme le capricorne ou le lyctus, se détecte essentiellement par les trous de sortie des larves arrivées au stade adulte.

Prieuré de La Charité sur Loire

Les intervenants

Localisation : La Charité sur Loire, Nièvre (58) – France

Maître d’ouvrage : Ville de la Charité sur Loire représentée par Luc Jolivel, Directeur du Patrimoine

Architecte en Chef des Monuments Historiques : Atelier Cairn, Paul Barnoud

Lot Charpente : Entreprise Voisin à La Charité sur Loire (58)

Traitement des bois : Entreprise Charpenet à Saint Eloi (58)

Quelques mots sur la certification CTB-A+

La marque CTB-A+ est la seule certification de services du domaine des traitements préventifs et curatifs des bois et du bâti.

La déontologie commerciale, la pertinence des propositions et la conformité des chantiers des entreprises titulaires de cette marque sont contrôlés et attestés par l’Institut technologique FCBA (organisme certificateur) lors d’audits techniques de chantiers réguliers.

Bien plus qu’une simple qualification d’entreprise, CTB-A+ permet au maître d’ouvrage, public ou privé, de bénéficier :

  • de l’intervention d’entreprises compétentes et dûment assurées pour ce type de prestation,
  • de la mise en œuvre de référentiels techniques validés et reconnus par la Répression des Fraudes et les prescripteurs (architectes, bureaux de contrôle…).

Autant de garanties, gages de qualité et de sécurité au service de la pérennité du patrimoine, qu’il soit privé ou public.

La certification CTB-A+ en chiffres

  • 55 ans d’expérience
  • 125 entreprises titulaires de la certification CTB-A+
  • forte implantation sur la France et les DOM : 170 sites certifiés
  • 20.000 chantiers sous certification réalisés par an
  • 2.000 chantiers contrôlés par an par l’Institut Technologique FCBA, organisme certificateur

Document joint : information_presse_la_charite_sur_loire_octobre_2014.pdf

Rechercher sur le site