Comment lutter

Deux techniques de lutte sont utilisées au niveau d’un bâtiment infesté :

  • La barrière chimique
  • La technique piège-appâts

Barrière chimique

Technique de plus de 50 ans d’existence qui consiste à mettre en œuvre des barrières d’injection de produits biocides au niveau des maçonneries, bois de structure et autres bois.

Il s’agit d’une approche de traitement immédiate (environ 20% des chantiers).
Cette technique connaît des évolutions profondes liées à la réglementation qui encadre les produits biocides (Règlement Biocide) et leurs usages : par exemple, les traitements de sols (extérieurs et ou intérieurs) sont des usages aujourd’hui non autorisés. (Cf liste à jour des produits certifiés CTB-P+ et sous AMM pour cette technique sur www.ctbpplus.fr).

Pièges-appâts

Technique de plus de 20 ans d’existence qui consiste à mettre en place des stations (piège) sur l’ensemble de la périmétrie du bâtiment à protéger, ainsi que sur les traces de passage de termites.

Le principe est de pouvoir se connecter avec la colonie présente via les ouvriers et d’intoxiquer progressivement l’ensemble de la colonie. Il s’agit d’une approche nécessitant un suivi du site sur plusieurs mois par l’entreprise spécialisée de façon à évaluer l’état d’intoxication de la colonie et l’évolution de l’infestation.

Cette dernière technique peut également être utilisée dans le cas d’un traitement de terrain à condition que l’AMM (autorisation de mise sur le marché ) du produit utilisé le prévoit.

Figure 1 station intérieure

Figure 2 Station extérieure

Les entreprises certifiées CTB-A+ sauront choisir la technique la plus adaptée en fonction de la configuration du chantier.

Rechercher sur le site