Comment lutter

Chaque situation nécessite un diagnostic précis permettant ensuite de faire le choix du traitement le plus adapté.

Dans toutes les situations, qui dit champignon dit avant tout désordre hydrique ; ainsi, la première mesure curative consiste à supprimer tous les apports d’eau anormaux au niveau du bâti (réparation de l’enveloppe extérieure, réparations de fuites, remontées capillaires…) et à rétablir des conditions de ventilation suffisante.

En parallèle, il sera nécessaire de réaliser :

  • une étude préalable du site et un diagnostic de la pathologie : ceci permettant de faire un constat visuel de ou des zones altérées et d’identifier de façon précise la nature du champignon
  • des travaux préparatoires d’exploration et de recherche de l’étendue du champignon ; ces travaux consistent à mettre à nu l’ensemble des murs, cloisons et sols de façon à pouvoir localiser définitivement l’étendue de l’infestation et le traitement biocide à réaliser.
    Les bois conservés sont sondés et bûchés.
  • des travaux de nettoyage, grattage des joints de maçonneries et traitement au niveau de la zone concernée et des bois conservés.

Rechercher sur le site